Usagers

Est-ce que FRBR et RDA feront apparaitre les notices des catalogues de bibliothèques dans les premiers résultats de Google, Bing... ?

L'ambition de la nouvelle structuration de l'information bibliographique est bien de mettre les données des catalogues dans le Web de données, pour qu'elles soient exploitées par les moterus de recherche.
Toutefois les algorithmes de référencement dépendent des moteurs et peuvent varier. Toutefois, un critère important pour les moteurs de recherche est la présence de liens (et leur nombre).  
RDA seul, et même FRBR dans un catalogue isolé ne suffisent donc pas à assurer un bon référencement. C'est une organisation mutualisée de l'information bibliographique autour d'un réservoir national de données bibliographiques FRBRisées et disponibles sur le Web de données qui assurera une bonne visibilité des catalogues de bibliothèques dans les moteurs de recherche, tout en évitant le bruit.

Quelle différence y a-t-il entre un catalogue à facettes et un catalogue FRBRisé ?

Un catalogue à facettes n'est qu'une interface qui concerne seulement l'exposition des données. La structure reste inchangée (juxtaposition de notices), mais celui-ci peut donner l'illusion d'un catalogue FRBRisé dans la mesure où il exploite des informations structurées (type de document, date, langue, indexation matière). Cependant il ne réorganise pas les données entre entités signifiantes ouvrant à des utilisations futures. C’est toute la différence avec un catalogue FRBRisé où l’information structurée en réseau permet la navigation au sein du catalogue ET prépare la transition vers le web de données et la ré-utilisation de l'information bibliographique par des utilisateurs et pour des utilisations diverses et variées.

Quel intérêt les petites structures documentaires ont-elles à adopter RDA ?

Appliquer les normes permet aux petites structures de s’inscrire dans le mouvement général d’évolution des catalogues et d’être en cohérence avec les règles de description appliquées par les agences bibliographiques. Il existe, par ailleurs, une possibilité de description minimale avec RDA dans la mesure où le code ne comporte que peu de « core elements » ou « éléments fondamentaux ». Appliquer ce code permettra également aux petites structures de valoriser leurs fonds en les rendant plus visibles sur le Web tout en économisant du temps de travail (liens à des données produites par des sources extérieures pour la description et l’enrichissement du catalogue local).

Voir également le projet "OpenCat", expérimentation qui permet aux bibliothèques publiques de bénéficier des enrichissements effectués par la BnF sur ses propres données grâce aux technologies du web sémantique.

Syndiquer le contenu