SI

Que devient XML dont on nous a tant parlé ces dernières années ?

XML est un langage qui sert notamment à la structuration de documents et à la programmation. C'est un des langages utilisés sur le Web et il continuera de l'être pour certaines applications.  Mais la structure arborescente de XML est moins adaptée au réseau de données que constitue l'information bibliographique, surtout FRBRisée, que le modèle de graphes sur lequel repose RDF. Par ailleurs, RDF peut être exprimé en XML (c'est une des notations possibles).

Comment appliquer RDA quand on ne gère pas les notices d'autorité ?

Ce cas de figure correspond au scénario 3 de RDA dans sa version la plus appauvrie. Les entités Œuvre, Personne, Collectivité ne sont représentées qu'à travers des points d'accès et les relations entre Œuvres ou Expressions, qu’au moyen de notes textuelles. La gestion des notices d’autorité implique, dans ce cas, de changer de SIGB, en s’orientant de préférence vers un produit permettant à terme de gérer le scénario 1 ; en attendant, les agences bibliographiques continueront à fournir des notices selon la structure actuelle des catalogues pendant la période de transition (échéances non encore définies ; consulter les comptes rendus des réunions du Comité stratégique bibliographique déposés sur « RDA-en-France ».

Quelle différence y a-t-il entre un catalogue « dans les nuages » (cloud computing) et un catalogue dans le Web de données (Linked Data) ?

Cloud computing = c’est d’abord un choix technologique qui n’implique pas de changement quant à la structuration des données : on peut rester en MARC (voir définition sur le site ABES). Pour le fournisseur, plus qu’une seule version logicielle, « dans les nuages » : les données comme le logiciel sont chez le fournisseur ; l’emplacement et le fonctionnement ne sont pas forcément connus des utilisateurs.

Cette solution repose sur le principe d’abonnement pour l’accès aux données comme aux applications logicielles.

Un catalogue dans le Web de données est un catalogue dont les données sont exposées en utilisant les standards du Web sémantique (structuration en RDF, identifiants URI, ontologies), et en reliant ces données à d’autres jeux de données (référentiels, mais aussi tout autre jeux de données susceptible d’enrichir l’information).

Syndiquer le contenu