Fils RSS sur RDA

Syndiquer le contenu rda@abes
Tout ce que nous pouvons vous dire sur RDA (Ressources : description & accès)
Mis à jour : il y a 45 min 55 sec

Nouvelles règles RDA-FR publiées (chapitres 5, 6 et 17)

lun. 22/05/2017 - 12:10
  • 22 mai 2017

………

3 nouveaux chapitres de RDA-FR viennent d’être publiés et mis en ligne sur le site Transition bibliographique :

Section 2

  • Chapitre 5 – Recommandations générales sur l’enregistrement des attributs des œuvres et des expressions
  • Chapitre 6 – Identification des œuvres et des expressions

Section 5

  • Chapitre 17 – Recommandations générales sur l’enregistrement des relations principales

Il ne s’agit plus cette fois de mises à jour de la partie relative à la description des manifestations et des items (section 1), mais de règles portant sur d’autres parties du modèle FRBR : les œuvres et les expressions d’une part (section 2), les relations entre œuvres, expressions, manifestations et items d’autre part (section 5).

Ces deux nouvelles sections sont publiées chacune dans un document pdf distinct et sont accessibles depuis la page de sommaire général de RDA-FR.

Aucun calendrier d’application de ces nouvelles règles n’est encore annoncé, ni dans le cadre du Sudoc ni dans celui du catalogue général de la BnF.

Sur les œuvres et les expressions, les deux chapitres publiés, bien que très volumineux, demandent en effet à être complétés par les règles d’application aux divers types spécifiques d’œuvres et d’expressions.

Quant au chapitre 17, il fait explicitement référence à ces mêmes entités œuvre et expression, dont les contours sont en train de se préciser dans RDA-FR sans que cela se traduise encore concrètement dans les catalogues.

………


Catégories: Fils RSS sur RDA

RDA : à quoi sert l’élément Type de support ?

ven. 05/05/2017 - 17:21
  • 5 mai 2017

À renseigner sur le type de support de la ressource décrite.

Voilà.


I love fesse noz : Vous auriez peut-être dû prendre des cours de breton !, par Yann Seitek sur Flickr (CC BY-NC 2.0)
Type de contenu : image fixe
Type de médiation : sans médiation
Type de support : feuille

………

La trinité Type de contenu, Type de médiation, Type de support

Autrefois, il y a déjà très longtemps, on fournissait une Indication générale du type de document, insérée à l’intérieur même de la zone du titre et de la mention de responsabilité de l’ISBD : « Texte imprimé », « Enregistrement sonore », « Ressource électronique » etc. Ces formules avaient l’avantage de la concision. Elles étaient en outre en nombre limité et donc faciles à mémoriser. Elles présentaient toutefois plusieurs inconvénients (voir le billet La zone zéro).

L’Indication générale du type de document a disparu dans l’ISBD intégré, publié en 2011, au profit d’une « zone 0 » constituée de deux éléments distincts (Forme du contenu et Type de médiation), plus rigoureux et plus précis. Cette zone est obligatoire (ce qui n’a jamais été le cas de  l’indication générale du type de document). De surcroît les termes à employer sont désormais constitués en référentiels, alors que la liste des indications générales du type de document était indicative. Les deux éléments de la zone 0 sont donc beaucoup mieux adaptés à la mise en place de facettes ou de filtres dans une interface de recherche — et ils sont faits pour ça.

RDA, publié l’année précédente (2010), avait adopté un dispositif analogue en définissant les deux éléments Type de contenu et Type de médiation. Il les a complétés par un élément supplémentaire, le Type de support, sans correspondance dans l’ISBD, qui permet d’aller au bout de la logique de sélection des ressources documentaires par leurs modalités d’utilisation.

Le Type de support dans RDA

RDA-FR donne de l’élément Type de support la définition suivante :

Le type de support est une catégorisation reflétant le support de la ressource, correspondant au type de dispositif de médiation requis pour visionner, faire fonctionner, faire défiler, etc. le contenu d’une ressource.
RDA-FR 3.3.1.1 Champ d’application

Voici comment sont renseignés les types de contenu, de médiation et de support pour :

L’estate di Le Touquet / Rosetta Loy ; con una nuova prefazione dell’autrice. — Nuova edizione. — Milano : Biblioteca universale Rizzoli, 2005. — 1 volume (187 pages) ; 20 cm.

(c’est à dire une « monographie imprimée », comportant exclusivement ou principalement du texte) :

Type de contenu : texte
Type de médiation : sans médiation
Type de support : volume

Voici les mêmes éléments pour cet atlas (cartographique) imprimé :

Atlas de l’archipel de Molène : géologie, géomorphologie et sédimentologie / Axel Ehrhold et Bernard Le Gall coordinateurs. — Versailles : Editions Quae, 2017. — 1 volume (142 pages) : ill. en coul. ; 30 cm.

Type de contenu : image cartographique
Type de médiation : sans médiation
Type de support : volume

Comme on le voit, le Type de support est « volume » dans les deux cas. Cet élément, qui est un attribut de la « manifestation » selon le modèle FRBR, ne reflète en aucun cas une catégorie fonctionnelle de la ressource, ni une typologie autre que purement matérielle. Une partition, si elle est imprimée, sera décrite comme : « musique notée » (Type de contenu), « sans médiation »  (Type de médiation), « volume » ou « brochure » etc. (Type de support) suivant le cas. (Voir aussi comment est traitée une affiche en tête de ce billet). Toutes sortes de contenus intellectuels ou artistiques peuvent être présentés sous forme de « volume », de même que du « texte » ou de l’ « image cartographique » etc. peuvent être mis à disposition autrement qu’en « volume ». En pratique, le binôme :

Type de contenu : texte
Type de médiation : sans médiation

peut s’utiliser avec n’importe lequel des Types de support suivants :

autocollant
brochure
carte
dépliant
fascicule
feuille
fiche
rouleau
transparent
volume

voire :

panneau
panneau dépliant
plaque

On trouvera la liste des Types de support ainsi que leurs définitions au paragraphe 3.3.1.3 de RDA-FR. Elle est plus riche que celle de RDA international et propose des termes génériques en plus des désignations particulières.

À noter que le Type de support (de même que Type de contenu et Type de médiation) est par ailleurs absolument indépendant du mode de parution de la ressource (unité isolée, monographie en plusieurs parties, publication en série, ressource intégratrice).

Correspondance entre Type de support et Importance matérielle

Mais cette information sur le type de support, on la donne déjà, non ? Dans la description physique ou technique (Unimarc 215$a) : « 3 microfiches », « 1 volume (287 pages) » etc. Non ?

C’est vrai. En anticipant un peu sur RDA-FR, dont les règles relatives à cette partie de la description paraîtront cette année 2017, nommons d’ores et déjà cet élément Importance matérielle (RDA-FR 3.4). Alors pourquoi ce Type de support, un élément spécifique en plus pour dire la même chose ?

Les deux éléments de données n’ont pas la même forme. Exemple d’une monographie imprimée en deux volumes :

Type de support : volume
Importance matérielle : 2 volumes (XVI-329, XX-412 pages)

Mais c’est surtout leur usage qui diffère. Le Type de support, qui est comme son nom l’indique une catégorie, est expressément conçu comme un élément de donnée servant à chercher (exploité sous forme de facettes ou de filtres dans une interface de recherche, comme dit plus haut), tandis que l’Importance matérielle est un élément de description.

On y retrouve il est vrai la mention du type de support, mais aussi le nombre d’unités de ce type de support compris dans la ressource, complété éventuellement par le nombre de sous-unités (des pages dans l’exemple ci-dessus).

RDA recommande d’utiliser le même terme dans les deux éléments pour désigner le type de support :

Enregistrer l’importance matérielle de la ressource en donnant le nombre d’unités et un terme approprié désignant le type de support tel que listé sous 3.3.1.3.
RDA-FR 3.4.1.3 (version de travail, mars 2017)

Mais le cas où aucun des termes de la liste des Types de support ne convient parfaitement est envisagé. Dans ce cas il n’y aura pas d’identité formelle entre le Type de support et la désignation précise du support dans l’Importance matérielle. Exemples :

Type de support : mémoire USB
Importance matérielle : 1 clé USB à mémoire flash

Type de support : objet
Importance matérielle : 1 sphère armillaire

Utilisation du Type de support Encodage

Dans le format Unimarc, les Types de support sont enregistrés sous forme de codes dans la zone 183, sous-zone $a. La liste des Types de support de RDA-FR différant de celle de RDA, la liste des valeurs codées correspondantes (à utiliser dans un format MARC) diffère de la même manière de celle proposée pour l’encodage des termes RDA.

Les Types de support de RDA-FR (liste RDAfrCarrier), plus nombreux que ceux de RDA (liste rdacarrier), sont encodés sur trois caractères alphabétiques au lieu de deux.

Les Types de support étant définis par Types de médiation, le premier caractère du code de Type de support est identique au code du Type de médiation pour une même ressource. Exemples :

Type de médiation : vidéo
Type de support : DVD vidéo 182 ##$cv
183 ##$avcc Type de médiation : sans médiation
Type de support : brochure 182 ##$cn
183 ##$angb Points d’attention

1. Choix du terme à privilégier par rapport à une ressource donnée

Certains des termes retenus comme Types de support sont trompeurs dès lors qu’ils sont interprétés autrement qu’avec une simple valeur de désignation matérielle. C’est par exemple le cas du Type de support « carte », défini comme un « petit rectangle de papier fort ou de carton servant de support d’information (texte ou image) » (RDA-FR 3.3.1.3). Il comprend les cartes postales, les cartes à jouer etc., mais n’est que très exceptionnellement le Type de support d’une ressource cartographique qui, lorsqu’elle n’est pas publiée électroniquement, paraît le plus souvent sur un Type de support « feuille », « volume », ou encore « globe », voire « objet ».

Les spécialistes de la description des ressources continues dans le Sudoc s’interrogent en ce moment sur le Type de support à retenir pour une publication en série imprimée. Si les Types de support « brochure » et « volume » ne posent pas de problème particulier, « fascicule » en tant que Type de support a une définition assez restrictive. Par ailleurs, aucun Type de support ne semble correspondre parfaitement aux quotidiens, qui ne sont ni brochés, ni reliés.

2. Pour que le Type de support soit efficace en tant que critère de tri, il faut qu’il soit présent dans la masse des données d’un catalogue particulier. Dans l’idéal, il faut entreprendre un travail d’insertion automatique des Types de support dans les données rétrospectives — et donc définir au préalable les algorithmes nécessaires. Le même travail est à conduire sur les Types de contenu et les Types de médiation.

………

Chanson de bébé (Chanson à la carte postale) / Serge Honorez, réalisation ; misterfuzz, participant. 2006 (mise en ligne).
Incorpore : Gioacchino Rossini (1792-1868). La chanson du bébé / Gioacchino Rossini, musique ; Émilien Pacini, paroles. Extrait du recueil Péchés de vieillesse. Volume 11. Miscellanée de musique vocale (1857-1868). misterfuzz, chant ; accompagnement de piano.


Catégories: Fils RSS sur RDA

Souvenir de Lisbonne

sam. 01/04/2017 - 07:02
  • 1er avril 2017

En plus il a fait moche.

En plus de quoi ?


Le Tage à Lisbonne, mars 2017. Photo Ph. Le Pape.

Depuis le temps qu’il se dit que les formats Marc ont déjà un pied dans la tombe et que si une bonne âme se dévouait pour crocheter l’autre ce serait un service à rendre à l’humanité, sans qu’apparaisse jamais dans les pages nécrologiques d’aucune gazette au monde aucun faire-part, sur aucun membre de la famille, l’annonce en 2011 par la Bibliothèque du Congrès du lancement d’une étude (qui allait se concrétiser dans le projet Bibframe) et, par la même occasion, celle de l’abandon du format Marc21 dans un délai de 10 ans, avait arraché au peuple un soupir d’aise collectif (et provoqué un excès temporaire de gaz carbonique dans la stratosphère).

Cette annonce ayant été faite en juin 2011, il resterait environ 4 ans à attendre.

Il ne s’agit que de la Bibliothèque du Congrès et du format Marc21, mais enfin ce n’était pas une bonne nouvelle pour la famille Marc.

Nous voici au printemps 2017 : non seulement les formats Marc ne donnent aucun signe de faiblesse, mais ils continuent à se développer. Paradoxalement la publication et le succès grandissant de RDA leur procurent une vitalité nouvelle.

RDA et Marc21

RDA, attendu comme un standard en rupture avec ceux d’avant (d’avant le modèle FRBR, s’entend), en est en réalité très proche. Il n’est aucune notion du RDA actuel qui ne puisse être prise en change par un format Marc. Les choses changeront peut-être lorsque la révision majeure qui a lieu cette année sera achevée. Il s’agit en effet d’intégrer dans RDA les principes du modèle LRM, successeur de FRBR, FRAD et FRSAD, en lieu et place des principes issus de ces derniers.

Quoi qu’il en soit les bibliothèques utilisent encore massivement les formats Marc, qu’il faut donc mettre à jour pour les adapter à RDA. Marc21 a connu depuis 2010 — et connaît encore — de nombreuses évolutions : création de nouvelles zones, de listes contrôlées de termes et/ou de codes etc.

Unimarc et FRBR

Les utilisateurs de l’Unimarc, généralement tournés vers les standards publiés par l’IFLA (ISBD et règles associées) plutôt que vers ceux issus du monde anglo-saxon, ne se sont guère souciés de ces agitations. Sauf le CfU (Comité français de l’Unimarc, désormais rattaché au programme national Transition bibliographique).

Dès 2010 le CfU a élaboré un nombre considérable de propositions de création de nouvelles zones destinées à « traduire » le modèle FRBR en Unimarc, en donnant au format des notices bibliographiques et surtout à celui des autorités les moyens de rendre compte des entités Œuvre et Expression et de toutes les relations associées, y compris celles avec les autres entités du modèle. Ces propositions, acceptées par le PUC (Permanent Unimarc Committee, l’instance internationale qui administre l’Unimarc), font désormais partie du format.

Le CfU a eu plus de difficulté à faire accepter la création de nouvelles zones (181 et 182) pour les notions de Type de contenu et Type de médiation, pourtant présentes dans l’ISBD consolidé autant que dans RDA, et davantage encore pour le Type de support (183), complément des deux premiers mais présent seulement dans RDA.

RDA et Unimarc

Cette année il s’agissait de faire valider la création de deux nouvelles zones, à l’occasion de la publication des règles de RDA-FR portant d’une part sur les éléments qui, ensemble, se substituent à la zone de l’adresse de l’ISBD (Mention de production, Mention de publication, Mention de distribution, Mention de fabrication et Date de copyright), et d’autre part sur les Caractéristiques du fichier numérique.

Ces éléments ne trouvent pas leur place dans les zones existantes (210 pour la zone de l’adresse, 230 pour la zone 3 spécifique aux ressources électroniques, d’ailleurs rendue obsolète dans l’ISBD consolidé). Le CfU a donc proposé une zone 214 pour les éléments de l’ex-zone de l’adresse, 231 pour ce qui concerne les fichiers numériques. L’une et l’autre étaient largement calquées sur les zones correspondantes créées en Marc21 pour les mêmes besoins (la 214 sur la 264 Marc21, la 231 sur la 347 Marc21)

La réunion annuelle du PUC qui devait décider de leur sort s’est tenue la semaine dernière à Lisbonne, à la jolie Biblioteca nacional de Portugal, rose et modeste, malheureusement survolée en rase-mottes par les avions qui vont atterrir sur les pistes toutes proches de l’aéroport. Bonne cantine (bien meilleure que celle de la BNF).

La zone 231 a été validée, moyennant quelques retouches.

Le projet de zone 214 en revanche, qui pourtant avait été transmis aux membres du PUC en juin 2016 accompagné d’un appel à commentaires (qui ne sont jamais venus), a fait d’emblée l’objet d’un tir de barrage de la part des représentants italien et portugais, soutenus par la Slovénie. Tous préconisaient l’aménagement de la zone 210. Représentant le CfU, j’ai eu beau leur remontrer que c’était impossible, que j’avais commencé par envisager moi-même cette possibilité avant de reconnaître qu’elle ne fonctionnait pas et que force était, comme cela avait été fait en Marc21, de recourir à une nouvelle zone, rien n’y a fait. Le débat s’est conclu sur un vote. Nous n’étions que 6 pays ou organismes représentés (manquaient la Chine, la Lituanie et le CIEPS). Résultat : 3 pour (France, OCLC, Russie), 3 contre (Italie, Portugal, Slovénie). La décision a été prise de rédiger un projet d’aménagement de la 210 et de statuer sur cette 210 remaniée à la prochaine réunion. Dans un an.

Or nous avons déjà défini la zone 214 dans le Sudoc (sous l’étiquette provisoire de 219). Elle entre en application le 18 avril.

Comment faire à l’avenir ?

Je ne sais pas.

Soit on attend, avant de pratiquer dans le Sudoc toute évolution de format nécessitée par l’application de RDA-FR — mais l’attente peut être longue et la décision finale est imprévisible. Le PUC examinait encore cette année des propositions datées de 2008 et de 2010 : l’une a été définitivement validée, l’autre définitivement rejetée.

Soit on fait ce qu’il y a à faire dans le format de catalogage, quitte à ce que celui-ci s’éloigne du format de diffusion.

Autre option : les évolutions indispensables, lorsqu’elles sont refusées par le PUC ou que la décision prend trop de temps, sont validées au niveau national pour l’échange entre institutions françaises.

À voir.

………

Salvador Sobral. Nem eu / Dorival Caymmi, paroles et musique.
Salvador Sobral, chant ; Júlio Resende, piano.
Vidéo : prod. Edições Valentim de Carvalho S.A., 2016.


Catégories: Fils RSS sur RDA

La vie est belge

ven. 31/03/2017 - 16:49
  • 31 mars 2017

Qu’imaginer comme poisson d’avril cette année ?


Musée Magritte, par Ines s. sur Flickr (CC BY-ND 2.0)

Si on disait que le MESR, ayant mené de fiévreuses négociations dans la plus secrète des coulisses, est parvenu in extremis, juste avant l’élection présidentielle, à fusionner avec son équivalent belge, de sorte que le système de l’enseignement supérieur français est désormais belge dans sa totalité quoi qu’il arrive, qu’un calendrier pour la mise en œuvre de la transition est en cours de finalisation, etc. ?

On pourrait rédiger quelque chose dans ce sens-là, oui… Suffit de trouver le style.

Un style belge ou français ?

Français. C’est un communiqué du MESR.

Et l’Abes alors ?

Elle déménage.

Où ça ?

À Binche, à Namur, à Mons, à Moulinsart… on a le choix. Ou bien : elle fusionne avec quelque chose de belge. À voir.

Mais RDA ?

Va falloir regarder ce que font les Belges. Parce qu’à partir de demain, 1er avril, nous sommes belges nous aussi.

………

200 1#$aDifférences entre le Québec et la Belgique (Liège)$fDododFun [autrice, réalisatrice, participante]
219 #1$a[Liège]$cDododFun$d[2015]
219 #2$cYouTube$d2015
306 ##$aProduit à Liège en 2015 d’après le contenu de la vidéo


Catégories: Fils RSS sur RDA